Trouver le sommeil après Paranormal Activity.

Publié le par JC



Évidemment, Muriel a eu peur. Il faut dire que « Paranormal Activity » est efficace. Tourné avec un minimum de moyens (c’est intéressant à ce sujet de le voir juste après « Avatar », autre belle réussite), le film parvient à installer dès les premières minutes une tension palpable, accentuée par le réalisme de la vidéo. Bravo au jeune cinéaste qui ne manque ni de talent ni d’imagination. Car il faut bien parler d’imagination si l’on considère le bien fondé du propos. De quoi parle-t-on exactement ? De démon ? De revenant ? Le point de vue du cinéaste est un peu flou et surtout fantaisiste.

 

S’il s’agit de démon, je n’ai jamais rien rencontré de tel depuis 20 ans que je m’intéresse au paranormal. Les personnes possédées ne sont pas des hystériques assoiffés de sang qui dévorent tout, en hurlant. Comme je le précise dans mon encyclopédie du paranormal (tiens, à ce propos, il faudrait que je m’arrange pour la mettre en ligne et en faire profiter tous les amateurs) : le Démon – ou Diable – est un être immatériel à la fois brûlant et malfaisant qui s’acharne à répandre le malheur autour de lui. Il peut à loisir se déplacer dans l’atmosphère ou bien trouver refuge à l’intérieur d’un organisme humain ou animal pour une durée très variable. On dit alors que l’organisme-refuge est « possédé ». Or cet organisme-refuge présente, dans tous les cas, deux caractéristiques bien précises : fraîcheur (hypothermie) et innocence (virginité sexuelle). Ce qui est loin d’être le cas de l’héroïne, Katie…

 

S’il s’agit de revenant, il faut bien dire que les esprits qui hantent certaines de nos habitations ont presque exclusivement des comportements calmes et pacifiques. Ce que j’ai constaté sur le terrain rejoint les analyses de la plupart des scientifiques qui se sont penchés sur le problème. Un esprit – ou un fantôme – ce n’est rien d’autre qu’une personne décédée et désincarnée. Pourquoi ces personnes seraient-elles malveillantes ? Quand on meurt, l’esprit de l’être humain emprunte le tunnel de la vie jusqu’à la lumière blanche de la mort. Tout le monde a entendu parler de cette lumière et de ce tunnel. Il se trouve que certains de ces esprits font demi-tour sans atteindre la lumière blanche. Si l’esprit réintègre le corps de l’être humain, celui-ci va revenir à la vie (cf les expériences de NDE, on m’a soumis quantité de témoignages sur ce sujet). Mais si l’esprit ne réintègre aucune enveloppe corporelle, il va errer sous cette seule forme d’esprit et en particulier dans des lieux qu’il a bien connus – et souvent appréciés. On dit que les esprits « hantent » ces lieux. Et jusqu’à preuve du contraire, « hanter » ne veut pas dire « nuire à » ou « agresser ». Le Larousse donne cette définition : « En parlant des fantômes, apparaître dans un lieu. »

 

A part ça, j’ai passé un bon moment au cinéma, même si Muriel m’a broyé le bras du début à la fin.

 

PS : Oui, ma belle-mère Simone habite juste au-dessus de chez nous. Et oui, elle passe souvent. Très souvent.

Publié dans paranormal activity

Commenter cet article

Simone F 13/02/2010 13:28


De toute façon c'est moi qui fait tout !

Au moins j'ai compris que sur un blog les visiteurs ne viennent pas tout seuls !

Alors partage, parce que j'adore ce que fait mon ours de gendre !


Amaury 13/02/2010 10:32


En vérité, c'est votre belle mère Simone qui m'a annoncé la création de votre blog, j'ai trouvé ça gentil de sa part et comme je suis curieux de nature, je suis allé voir de quoi il retournait
^^
Concernant Paranormal Activity, je trouve qu'il y a du bon et du mauvais, alors oui j'aime quand il y a peu de moyen, pas de tonnes d'hémoglobines et d'effets spéciaux qui ne servent... à rien
sinon à divertir et encore des fois ça part en cacahuète. La suggestion, je trouve ça plus efficace, par contre si le film part d'un principe louable et que tout augure du meilleur, j'ai nettement
moins apprécié le rendu final. Mais cela reste du cinéma et c'est bien là l'essentiel.